Evangiles falsifiés ? – réponse 1

Preuves de fiabilité de la Bible à partir des recherches sur les origines du christianisme

La Bible des chrétiens est constituée des Ecritures juives et chrétiennes : l’Ancien Testament hérité des juifs et le Nouveau Testament écrit après la venue de Jésus Christ. Le Nouveau Testament est constitué essentiellement d’une part des 4 Evangiles qui relatent la vie de Jésus Christ et d’autre part des lettres des apôtres qui relatent les débuts de l’Eglise fondée par Jésus Christ.

Evangile veut dire en grec « bonne nouvelle » : c’est la Bonne Nouvelle de la victoire sur la mort et sur le péché apportée aux hommes par Dieu en Jésus Christ. L’Evangile n’est pas d’abord un livre, c’est un événement : la venue de Dieu parmi les hommes pour nous sauver après le péché originel.

Les 4 Evangiles sont 4 récits faits par des auteurs inspirés par Dieu concernant l’événement unique de la venue de Dieu sur terre en Jésus Christ. C’est Jésus-Christ qui est le Verbe de Dieu ou la Parole de Dieu. Ainsi la Parole de Dieu n’est pas d’abord un livre (le Nouveau Testament) : c’est d’abord une personne : Jésus Christ. Dès lors, prouver la validité des Ecritures chrétiennes consiste à prouver que la Bible que les chrétiens ont aujourd’hui rapporte authentiquement et fidèlement la Parole de Dieu donnée aux hommes par les prophètes (Ancien Testament) et ultimement par Jésus Christ (Nouveau Testament)

Les preuves de la validité de la Bible sont multiples :

1 – Révélation de Jésus Christ dans une culture orale très efficace

Les paroles de Jésus et événements de sa vie ont été appris par coeur et transmis avec fiabilité et fidélité dans une culture orale exigeante (cf. travaux de l’académicien des sciences Pierre Perrier sur les colliers évangéliques) avant d’être mis par écrit.

2 – Exigence de vérité des rédacteurs.

Les évangélistes et apôtres rédacteurs du Nouveau Testament sont des témoins directs ou indirects de la vie de Jésus Christ qui affirment que le témoignage fiable et la vérité sont des exigences fondamentales pour servir Dieu. Qu’ils aient introduit une contrevérité serait une contradiction totale (Source)

Jésus dit : « Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie » (St Jean 14, 6). Dieu est Vérité : cela serait un contresens total et un blasphème que de mentir pour le servir (car c’est le diable qui est appelé « menteur et père du mensonge », St Jean 8, 44)

3 – Composition puis rédaction des 4 Evangiles dans un temps très court après la vie de Jésus Christ (quelques dizaines d’années)

Il faut distinguer entre composition, rédaction et diffusion. La composition correspond à la mise en place du récit pour le mémoriser (dans le cadre de la culture orale) : elle suit de très près la vie de Jésus. L’écriture intervient parfois plusieurs années après la composition. Elle sert à assurer la conservation à l’occasion d’un danger et précède la diffusion plus large.

Les Evangiles sont des témoignages collectés auprès des témoins directs de la vie et des paroles de Jésus, composés puis rédigés quelques années ou dizaines d’années après la vie du Christ :

  • Evangile selon St Mathieu, un des douze Apôtres du Christ : composition probablement à la fin des années 30 et rédaction avant 50

  • Evangile selon St Marc, recueilli auprès de St Pierre Apôtre : rédaction autour de 44

  • Evangile selon St Luc, recueilli auprès de Ste Marie : rédaction au début des années 60

  • Evangile St Jean, composé par un des douze Apôtres : rédaction autour de 90

Plusieurs textes anciens sont considérés fiables alors que les copies dont nous disposons sont tardives par rapport à l’événement (Source)

4 – Attestation des Martyrs :

Tous les Apôtres sont morts martyrs, les premiers Papes. Comment auraient-ils accepté de mourir s’il n’avaient été sûrs de la divinité de Jésus Christ ? (Source)

5 – Nombre impressionnant de copies identiques :

Les scientifiques pour s’assurer de la validité d’un texte ancien prennent en compte le nombre de copies identiques et la date de ces copies. Plus les copies sont nombreuses et leur date proche de celle l’original, plus le texte que l’on a aujourd’hui est fiable.

Avec plus de 5.000 manuscrits grecs, plus de 10.000 manuscrits latins, 9.300 autres en diverses langues, et 36.000 citations du Nouveau Testament dans les écrits des Pères de l’Eglise, en Orient comme en Occident, la Bible chrétienne est de très loin l’ouvrage antique le mieux conservé du monde. Les saintes Ecritures juives et chrétiennes sont donc parfaitement authentiques et aucun texte antique n’a été mieux conservé. La première copie complète du Nouveau Testament date d’environ 350. Une copie presque complète de l’Evangile selon saint Jean date de 130 après Jésus Christ.

D’ailleurs, personne ne remet en cause la validité de textes anciens attestés par quelques dizaines de manuscrits anciens

La première copie complète du Nouveau Testament date d’environ 350 après Jésus Christ. Un papyrus contenant des fragments de l’Evangile selon saint Jean date des environs de l’an 130 après Jésus Christ.

Or personne ne remet en cause la validité de textes anciens dont les premières copies datent de 900 ans après l’événement (pour « La Guerre des Gaules » de Jules César, par exemple, la plus ancienne copie date de 900 ans après César).

6 – Pas de contradiction entre les Evangiles :

Les 4 Evangiles sont des écrits inspirés par Dieu aux 4 évangélistes. Ces témoignages différents ne se contredisent pas mais renforcent au contraire la crédibilité de l’événement central qu’ils rapportent : Dieu s’est fait homme en Jésus Christ qui est mort et ressuscité pour nous sauver de la mort et du péché (Source et Source)